Accueil ::  Accès membre ::  Documents et publications :: Liens utiles

Milieux humides

Les milieux humides sont des sites très riches associés à une grande biodiversité. Une multitude de petits milieux humides se retrouvent en zone forestière. Ceux-ci, regroupés à l'échelle de bassins et de sous-bassins hydrographiques, jouent un rôle très important sur la régulation du régime hydrique du territoire.

Les milieux humides retrouvés sur le territoire de l'Agence Chaudière sont principalement représentés dans la Vallée du Saint-Laurent. Pour leur part, les MRC des Appalaches, Beauce-Sartigan et Robert-Cliche comprennent chacune moins de 0,25 % des milieux humides de la province.

Ces milieux abritent de nombreuses espèces menacées ou vulnérables et sont essentiels à l'équilibre écologique de notre environnement. Au total, plus d'une quarantaine d'espèces en situation précaire ont été identifiées sur notre territoire. La survie de nombreuses espèces végétales et animales dépend ainsi de ces milieux. En dépit de l'importance de ces sites, des interventions humaines détruisent néanmoins ces milieux, portant ainsi atteinte aux habitats pour la faune et la flore.

De 2002 à 2005, l'Agence Chaudière a ainsi mis en place un Programme d'ententes de conservation volontaire auprès de trois groupes de propriétaires de lots boisés associés à un milieu humide forestier. Ce projet a été réalisé grâce au soutien financier de la Fondation de la faune du Québec (FFQ) et avec la collaboration de Canards Illimités Canada (CI), Faune Québec, le ministère du Développement durable, Environnement et Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC), le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) ainsi que les conseillers forestiers accrédités sur le territoire de l'Agence Chaudière.

Au cours de ces années, 33 milieux humides forestiers présents sur le territoire de l'Agence totalisant 1 390 ha ont été sélectionnés et inventoriés (végétaux, poissons, amphibiens-reptiles, oiseaux, mammifères). Quatre-vingt-un propriétaires ont ainsi été sensibilisés à l'importance de leur milieu humide et se sont engagés à le protéger par la signature d'une entente de conservation volontaire intégrée dans leur Cahier du propriétaire (3.81 Mo).

Dans le cadre de son projet Suivi des ententes et fidélisation des propriétaires de milieux humides forestiers de l'Agence Chaudière, lequel a été rendu possible grâce à la précieuse contribution financière de la Fondation de la faune du Québec, l'Agence lançait au printemps 2006 son concours de photographies de milieux humides. Ce concours interpellait donc les propriétaires signataires d'ententes de conservation volontaire des milieux humides forestiers inventoriés au cours des années 2002, 2003 et 2004, par une participation active, à visiter et observer leur milieu humide.

Sous le thème Mon milieu humide, moi je le connais !, les gens étaient invités à photographier soit une espèce végétale ou animale en liberté, un paysage ou bien la pratique d'une saine activité récréative au sein de leur milieu humide. Un jury a ainsi été formé afin de porter un jugement critique et conjoint sur les photographies reçues. Les critères concernaient la pertinence de la photographie par rapport au thème du concours, la représentativité, la qualité technique, l'originalité, puis l'impact visuel.

Le 22 mars 2007, l'Agence procédait à la remise des prix du concours (201 ko). Les première, deuxième et troisième positions ont respectivement été décernées à M. Mathieu Wéra-Bussière pour le Ruisseau du Site patrimonial de Saint-Jacques-de-Leeds, M. Daniel Guay, propriétaire du Marécage du Grand Morne et Mme Francine Lachance, pour l'Étang Madore.

Un bulletin d'information annuel destiné aux propriétaires signataires d'ententes de conservation volontaire de milieux humides forestiers est produit afin de leur transmettre des sujets d'actualité sur les milieux humides et des activités à venir.

Voir la liste des bulletins d'information l'inf-eau que vous pouvez télécharger.